Les drones : découverte de ces nouveaux joujoux

decouverte-drones

Depuis quelques années, les drones font l’objet d’un engouement exceptionnel chez les amateurs d’engins volants de dernier-cri. Selon une étude réalisée par le cabinet Olivier Wyman en France, plus de 100 000 drones ont été vendus en 2014. Depuis, les ventes se sont multipliées et rien que pour les drones civils, le revenu 2015 s’élève à environ 155 millions. Souvent utilisés à des fins de loisirs, les drones sont souvent équipés d’un appareil photo ou d’une caméra. Mais leur usage peut également varier d’un utilisateur à un autre.

Les drones pour s’amuser dans son jardin

Le premier usage d’un drone civil est bien évidemment à but de divertissement. Au même titre que les avions et les hélicoptères téléguidés depuis les smartphones, les drones constituent tout simplement la nouvelle génération de jouets dédiés au grand public. Bon nombre en offre à leurs enfants à toutes les occasions (anniversaire, noël) et les initient au pilotage dès leur plus jeune âge. Le Parrot Bebop ou le Phantom 3 de DJI semblent les mieux indiqués pour les débutants.

Les drones pour tourner des vidéos

Equipés de caméra pour la majorité, les drones constituent aujourd’hui un accessoire absolument indispensable pour les vidéastes et les photographes. Amateurs et professionnels sont unanimes à affirmer que les drones sont d’excellents matériels pour le tournage de films ou de documentaires. Faut-il rappeler que les modèles les plus complets en termes de drones sont capables de soulever un reflex, voire deux caméras stabilisées pour d’autres ? C’est d’ailleurs sans surprise qu’on retrouve des journalistes utiliser des drones pour atteindre certaines zones de conflit ou sinistrées pour le besoin de leurs reportages. Ils permettent aussi de filmer diverses manifestations sans mettre en danger le reporter.

drones-decouverte

Les drones pour livrer les colis

C’est très en vogue depuis quelques années. Les drones présentent une belle occasion pour les sociétés œuvrant dans le domaine de la livraison. C’est une solution plus économique, rapide, mobile et par-dessus tout autonome. Les seuls défauts qu’on puisse attribuer à un drone livreur concernent le poids du colis à transporter et la charge de l’appareil.

Les drones pour valoriser les sites touristiques

Les drones peuvent aussi aider à la valorisation du patrimoine d’un pays. C’est un engin volant de taille moyenne, mobile et peu coûteux, que l’on peut piloter sans permis. Il embarque en plus des appareils photos et des caméras à son bord, permettant librement son propriétaire de photographier les plus beaux sites de sa ville ou son pays. Des photos qu’il peut ensuite diffuser sur son site personnel ou sur un site dédié.

Les drones pour sauver des vies

Un grand nombre d’organismes utilisent des drones pour transporter des médicaments dans des zones inaccessibles. Certains appareils sont aussi conçus pour intervenir en cas de détresse. C’est le cas par exemple du projet Ryptide, un engin équipé d’une GoPro, capable d’aller apporter un gilet de sauvetage à un nageur en détresse. Ou encore le drone ambulancier de l’étudiant belge qui rapplique à la seconde pour apporter un défibrillateur dans chaque coin de rue.