Les drones : info sur ces machines volantes

info-drone

Les drones sont des engins volants qu’on peut piloter par télécommande ou par des applications qui fonctionnent avec le Smartphone ou la tablette. Le pilotage des modèles plus sophistiqués peut aussi se faire par GPS. Ces aéronefs sans pilote à bord peuvent être utilisés à des fins ludiques, militaires ou sécuritaires (au profit des forces armées pour l’espionnage), commercial (livraison de documents ou de colis), médical (ambulance apportant un défibrillateur en cas de contractions cardiaques), géographique, cartographique ou touristique (prise de vue aériennes des habitants et de certains espèces…) et beaucoup d’autres. Et comme toute invention technologique, ces appareils peuvent également servir pour une utilisation criminelle (des engins furtifs qui déposeraient des bombes sur une cible etc.). En France, la loi fait une différence entre l’usage professionnel et l’utilisation pour le loisir des ces appareils high tendance. A noter que l’utilisation de drones est régulée par le Code de l’aviation civile et par le Code des transports et par deux arrêtés datant du mois de décembre 2015.

Histoire et types de drones

 Les premiers prototypes de machines volantes radiocommandées ont vu le jour en 1916 et 1917 aux États-Unis et au Royaume-Uni. En France, on attribue en 1917 au pilote Max Boucher l’invention d’un avion baptisé « Voisin » qui ne nécessite pas l’intervention d’un homme. L’avion peut voler sur 1 km. La même année, il a amélioré le système de pilotage autonome et l’engin peut parcourir 100 km. Au fil des ans, l’intérêt pour ces engins qu’on peut commander à distance s’accroît. Les États-Unis s’en servaient notamment pour le largage des tracts lors de la guerre de Corée et du Vietnam. Pendant la guerre Iran-Irak, l’Iran s’est servi également d’un drone armé.

Les mini-drones pour le loisir ont un coût plus abordable. Leurs tailles sont de quelques centimètres et ils ne pèsent que quelques grammes. Tandis que les drones de reconnaissance peuvent mesurer 45 m. On les classe selon leur altitude et endurance. Leur altitude de croisière varie de 150 m à 20 000 m tandis que leur endurance au vol peut être d’une à deux heures jusqu’à plus de 40 h pour les modèles les plus performants. Ces derniers peuvent avoir un œil électronique, une caméra permettant la transmission en temps réel de ce qui se passe sur la cible, un gyroscope permettant la stabilisation des mouvements de l’appareil, ou encore une caméra infrarouge. Celle-ci permet la détection d’une présence humaine, ou d’un animal ou d’un feu etc. On trouve des drones terrestres, des drones sous-marins, naval de surface, hydrographe, ou encore des drones de combat.

drone-info

Les avantages de ces appareils volants

Ces engins autonomes peuvent survoler les endroits dangereux tels que le cratère d’un volcan par exemple. Ils peuvent également jouer un rôle important lors de sauvetages suite à un passage de cyclone, ou lors d’un bâtiment en flamme etc. Ils sont également d’un grand secours quand on souhaite inspecter des zones inondées ou des lignes à haute tension, ou encore lors de la surveillance des infrastructures routières, pétrolières etc. Bref, puisqu’ils permettent d’observer une zone quelconque sans encourir le risque de faire de dommage à autrui, ils s’avèrent avantageux. Cependant, il est à retenir qu’il ne faut pas vendre les photos ou vidéos prises par un drone de loisir.

Mais bon, des inconvénients existent, évidemment. Ils peuvent être lus sur ce site.