On vous dit tout sur la nouvelle plateforme VR de Google

google-vr-test

Après un premier essai dans la création de lunettes de réalité virtuelle en 2014 avec le Cardboard, Google renforce sa notoriété dans le domaine avec le Daydream View. Disponible sur le marché depuis fin 2016, ce masque de réalité virtuelle présente un design ultra classe et se compose essentiellement d’une boîte de carton à assembler soi-même ainsi que de deux lentilles. Couplé avec un Smartphone intelligent, ce gadget offre une expérience de réalité virtuelle exceptionnelle. Les détails.

Caractéristiques spécifiques

La nouvelle plateforme VR de Google baptisée Daydream View est compatible avec une très stricte liste de Smartphones. A savoir les Smartphones qui sont propre à Google dont le Pixel et le Pixel XL. Les conditions sont donc telles que pour vivre la meilleure expérience en réalité virtuelle, il faut absolument disposer de l’un de ces mobiles Google en plus du Daydream View.

Le Daydream View exige en effet l’utilisation d’un Smartphone disposant de ces quelques caractéristiques spécifiques :

– Un processeur doté d’au moins deux cœurs physiques.

– Un écran de 4,7 à 6 pouces.

– Une fréquence de 60Hz en VR.

– Un écran haute définition Full HD voire Quad-HD.

– Des écrans compatibles avec un mode où les pixels livrent de la lumière en 5 millisecondes au maximum.

– Un taux de latence de l’écran (gris vers gris et noir vers blanc) de moins de 3 millisecondes.

– Un mode supportant des performances stables.

– Une compatibilité avec Vulkan et OpenGL 3.2

– Un Bluetooth LE Data Length Extension et un Bluetooth 4.2

Design et présentation

Le Daydream View de Google est un appareil de couleur grise. A la première prise en main, il peut dégager une légère odeur chimique qui disparaît ensuite petit à petit. Sur la face avant du dispositif, on retrouve l’emplacement dédié au Smartphone. C’est aussi l’emplacement idéal pour la télécommande lorsque le Daydream View est utilisé en déplacement.

Le Daydream View ne comporte aucune touche de commande ni de prise électrique. La télécommande se connecte au Pixel XL via Bluetooth. La batterie de l’appareil se charge en outre à partir d’un port USB de Type-C.

Applications, matériel et jeux

Outre les Pixel et Pixel XL de Google, le Daydream View est aussi compatible avec le ZTE Axon 7 grâce à la mise à jour Android Nougat 7.1. A l’avenir, tous les Smartphones Android dotés d’un écran d’au moins 1080p pourront également fonctionner avec le Daydream View de Google.

Pour utiliser les différentes applications déjà disponibles sur le Cardboard, il suffit de numériser le code QR qui se trouve à l’intérieur du casque.

Les applications Play Movies & TV et YouTube VR lancées parallèlement avec le Daydream View, permettent en outré de regarder des films ou des séries en mode réalité virtuelle. Un concept plutôt original malgré une qualité d’images quelque peu regrettable.

Quant aux jeux, le Daydream View propose un catalogue assez fourni : Mekorama VR contrôlable avec la télécommande, Hunters Gate, Lamper VR ainsi que tous les jeux disponibles sur le Cardboard. Si vous êtes fan de jeux vidéo vous pouvez voir ici.

google-vr-test-complet